Hommage à Grace Oaks (8 avril 1934 – 23 janvier 2021)

Hommage à Grace Oaks (8 avril 1934 – 23 janvier 2021)

C’est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de « Amazing Grace » Oaks, le samedi 23 janvier 2021, à Vancouver, après une courte bataille contre le cancer. Grace était une force dont il fallait tenir compte lorsqu’il s’agissait des courses des Maîtres qu’elle a commencé tard dans sa vie, lorsqu’elle était membre du Toronto Ski Club situé à l’extrémité nord de Blue Mountain. Grace a été « championne des champions » en 2004, année de l’inauguration de ce prix. Grace a atteint le CMAT en 2005, 2006 et 2015. Grace a souvent participé à des compétitions aux États-Unis avec des résultats impressionnants pour les Championnats nationaux des États-Unis. Grace est également apparue dans le film documentaire «Ski Legends» produit en 2019 et disponible sur Amazon Prime.

Danielle Oaks (sa fille) | Ontario
Ma mère, Elsie Grace Oaks, est décédée hier paisiblement dans son sommeil au North Shore Hospice de Vancouver. Elle avait 86 ans. Elle a été une source d’inspiration pour de nombreux athlètes et compétiteurs. Elle était même une vedette de cinéma!
À la fois sœur, belle-sœur, tante, cousine, belle-mère et grand-mère, c’était une mère merveilleuse et pour nous tous, une amie généreuse.
Maman veut une célébration de la vie dans l’Ouest ainsi que dans l’Est quand on pourra se réunir à nouveau.
Je suis reconnaissante envers le Lions Gate Hospital et le North Shore Hospice, à Vancouver, où maman a reçu ses derniers soins. Ils étaient si respectueux, compatissants et professionnels.
Pour ceux d’entre vous qui étaient au courant de l’hospitalisation soudaine de maman et qui ont envoyé des messages, sachez qu’elle les a tous reçus, y compris celui concernant une certaine acquisition des Blue Jays et d’un survol aérien au-dessus de Whistler!
Si vous skiez, faites une descente rapide en son honneur.
Si vous faites du vélo, « brûlez vous les jambes » comme elle l’a fait six fois l’été dernier sur la route Scenic Caves.
Si vous jouez au golf, effectuez vos coups de départ en ligne droite, elle vous enviera!
Je sais que vous penserez à elle et ne l’oublierez jamais. Comment pourriez-vous?
Elle était « Amazing » Grace.

Mike Robbins | Osler Bluff Ski Club ON
Grace nous a montré comment rester actif (et en bonne santé) jusqu’à la fin. Elle nous manquera beaucoup dans la communauté des Maîtres alpins.

Judi Sheppard | Osler Bluff Ski Club ON

« Je ne crois pas à l’âge
Je crois en l’énergie
Ne laissez pas l’âge dicter ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. »
Toa Porchon-Lymch

Cela aurait pu être écrit par Grace. Elle était l’enfant modèle pour qui « l’âge n’est qu’un chiffre ». J’ai rencontré Grace pour la première fois dans les années 1980, vêtue d’une combinaison de descente, alors que la plupart des coureurs Maîtres couraient en chandails et en Schneider Hosen. Dès notre première rencontre, elle a été une grande source d’inspiration pour moi ainsi que pour tous les skieurs Maîtres.

Je ne savais pas que notre amitié durerait plus de 35 ans et que nous ferions de nombreux voyages mémorables ensemble. Elle a fait en sorte que chaque jour compte… chaque heure compte. Elle a vécu sa vie au maximum. Elle avait une énergie et une détermination illimitées. Je ne l’ai jamais vue fatiguée ou entendue se plaindre.

Nous connaissons tous sa passion pour le ski et les courses de ski, le golf et le vélo, mais elle n’a jamais cessé d’essayer de nouveaux sports. L’été dernier, elle commençait à jouer au pickle ball et avait essayés une planche à pagaie.

Elle faisait son tour mensuel sur le chemin Scenic Caves. En septembre, au lieu de rentrer chez elle, elle s’est rendue en vélo en ville pour me dire qu’elle avait « terminé septembre ». Wow! La plupart d’entre nous seraient rentrés chez nous et auraient pris un bain chaud!
Elle était une hôtesse merveilleuse et aimait cuisiner. Pendant la pandémie de la COVID-19, elle a réussi à tenir une version réduite de son barbecue annuel, un événement recherché sur le calendrier social de Collingwood.

Comme nous étions toutes les deux seules pendant la COVID-19, nous avons passé beaucoup de temps ensemble l’été dernier dans nos jardins (avec distanciation sociale) à déplacer des plantes et à élaguer des arbustes. Grace possédait une tronçonneuse qu’elle maniait avec beaucoup de vigueur et d’enthousiasme.

Elle était une lectrice passionnée et tenait un journal des livres qu’elle avait lus. Pendant plusieurs années, elle ne lisait que des livres en français pour garder son français à jour. J’ai suggéré qu’elle lise « Alias Grace », mais avant que je puisse lui en envoyer une copie, elle m’a annoncée qu’elle en avait trouvé une et qu’elle l’avait lue.

Elle était de nature charitable et très généreuse envers sa famille et ses amis. Elle a été bénévole pour de nombreux événements, y compris le théâtre et d’autres événements spéciaux et, chaque semaine, à l’hôpital de Collingwood.

Grace m’a inspiré à repousser mes limites : patin à roues alignées, slalom d’entraînement sur asphalte, course Peak to Valley, Canadian Masters’ Champs, USA Masters’ Champs et International Masters’ Champs. Nous avons fait le Ride to Conquer Cancer ensemble et partagé une tente sur un terrain de football détrempé. Merveilleux souvenirs!

Merci, Grace. Nous « croyons en l’énergie ». Après tout, l’âge n’est qu’un chiffre.

Grace était une légende à son époque et nous célébrons la vie de cette femme remarquable. Elle était vraiment « Amazing » Grace.

Lou Fenninger | Fenninger Racing ON
Notre grande amie « Amazing Grace » Oaks est décédée le samedi 23 janvier 2021, à 16 h, à Vancouver, avec sa fille à ses côtés. Elle nous a laissé beaucoup d’amour et de bons souvenirs. Nous pensons à son amitié enthousiaste et à sa générosité. Son amour du ski et de la compétition était épique. Vous nous manquerez beaucoup, mais rappelez-vous tous les grands moments que nous avons eu. Merci Gracie RIP.

Grace était une grande amie pour tous. Toujours prête à aider ses amis lors de courses, qu’ils soient ou non sa compétition. Elle était gentille et ne se vantait pas. Grace aurait skié peu importe où !

Elle aimait mettre les gens (principalement les hommes) à leur place en skiant Peak to Creek non-stop…et vite! Elle a gagné plus de courses que quiconque que je connaisse, par beaucoup! Homme ou femme. Elle a son nom sur le trophée Whistler Peak to Valley plus que quiconque! Elle savait comment préparer ses propres skis mieux que la plupart des autres! Elle s’entraînait dur et constamment. Toujours à chercher à faire mieux.

Même à plus de 80 ans, elle a remporté le concours de hula hoop à Dusty’s; pas un exploit facile pour qui que ce soit, qu’importe l’âge!

Lors de ma première course nationale à Whistler, je ne connaissais personne; j’étais assis seul et elle est venue me voir et m’a présenté à la bande de coureurs locaux. Cela a fait ma journée …

Denyse Houde | International Masters Academy ON
En 1984, Grace s’est jointe au Toronto Ski Club pour apprendre à courir; l’instructeur de ski de 50 ans est rapidement devenu « Amazing Grace, la grande coureuse Maître ».

Grace et moi nous sommes rencontrés pendant l’entraînement de la House League et avons fait parti de l’équipe TSC Interclub pendant de nombreuses années. Étant sa cadette de 10 ans, j’ai été impressionné par sa performance et je voulais être comme elle en grandissant.

Nous sommes devenus des partenaires itinérants à long terme et notre première compétition à l’extérieur de la province a été les Championnats canadiens des maîtres (Whistler 1986). Ensuite, nous avons ajouté la course internationale à notre itinéraire (US Nationals : Mammoth Mountain 1987) et nous sommes passés au niveau de la FIS Masters’ Cup (Sun Valley ID 1988 et Val Zoldana ITA 1989). Comme le lapin Energizer, Grace continuait… et continuait… tout en remportant des podiums sur le circuit Grey. Elle a remporté ses dernières médailles d’or à la Coupe Masters FIS à Big Sky MT en mars 2018.

Grace était une athlète naturelle qui continuait à exhiber confiance en soi, discipline et énergie pour faire de son mieux dans chaque sport qu’elle entreprenait. Elle manquera à de nombreux skieurs, cyclistes et golfeurs.

Jules Lajoie | BC Masters’ Rep
Notre chère Grace Oaks, connue de nombreux maîtres canadiens, est décédée vers 16 h HNP le 23 janvier, après une courte bataille contre le cancer. Sa fille Danielle était avec elle. Grace avait commencé la saison de ski à Whistler, mais ses symptômes ont rapidement été diagnostiqués vers la mi-décembre. Grace était une icône à Whistler et aimée de tous. Ce ne sera plus pareil lors de nos courses de ne plus la voir première au départ, toujours pousser aussi fort qu’elle le pouvait. J’ai été très impressionné par la façon dont elle s’efforçait toujours d’améliorer sa technique dans nos séances d’entraînement et elle y parvenait. Grace nous manquera beaucoup.

Randall Carpenter | Whistler BC
J’ai rencontré Grace pour la première fois dans les années 80. J’apprenais à skier et elle a décidé que je pouvais le faire plus rapidement en faisant de la course. Nous nous intégrions bien – notre dynamique étant motivée par l’encouragement et l’enthousiasme de cette femme incroyable pour à peu près tout!

Nous avons couru sur les montagnes de l’Ontario ensemble et j’ai adoré rencontrer tous les skieurs Maîtres que Grace m’a présenté – elle était déjà une légende locale. Grace pensait qu’on avait besoin de plus de défi; alors pourquoi ne pas commencer avec les US Nationals à Breckenridge ? Les voyages étaient plus simples à l’époque, mais nous les compliquions autant que possible avec 5 paires de skis chacune et notre style canadien – nous aimions tous les deux nous habiller et aller danser. Grace était connue pour grimper à l’occasion sur les tables de bar après quelques bières, ne manquant jamais un pas ou un virage comme elle a conquis le slalom, ne montrant aucune peur lors d’une descente ou encore juste apprécier vieillir en autant que cela signifiait un meilleur numéro de départ!

Park City, Mammoth, Jackson Hole, Big Sky, nous avons adoré les lieux et, bien sûr, l’enthousiasme des maîtres américains. Tout au cours du chemin, j’ai eu quelques problèmes aux genoux, alors que Grace n’a jamais été blessé et a généralement gagné sa catégorie d’âge. Nous avons bien voyagé, veillé les uns sur les autres et formé une équipe pour le fameux 200 Gate Peak to Valley de Whistler, défiant toute logique en mettant en jeu une équipe de trois femmes. Grace et moi avec en plus Bonnie Weigele ou Sandy Hogan comme troisième femme, (le mâle solitaire additionnel étant choisi après beaucoup de discussions sur un gars rapide que nous pourrions sélectionner et qui saurait ne pas foirer) – parfois rapide et finissant nos courses au maximum, nous étions les « Babes with Age » et depuis quelques années l’équipe âgée la plus rapide de la montagne ! Au moins la seule équipe menée par trois femmes âgées et rapides !

Je n’oublierai jamais Grace, avec ses tenues en noir et blanc correspondant à son attitude – vous gagnez ou vous perdez, tout en me rappelant que gagner n’est pas tout, mais que perdre est bien frustrant. Nous avons perdu l’une des plus grandes.

Galerie de photos

Retour aux dernières nouvelles